Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
DU RÔLE "POSITIF" DE LA COLONISATION - vox-populi.net

Accueil > Rive droite, rive gauche > DU RÔLE "POSITIF" DE LA COLONISATION

DU RÔLE "POSITIF" DE LA COLONISATION

dimanche 18 décembre 2005, par Philippe Lheureux

A entendre nos hommes politiques, il faut croire qu’en France, il n’y a pas de problèmes plus urgents à résoudre que celui de l’histoire des colonies Françaises.
Vous pensez à la fuite des entreprises vers la Chine, aux problèmes des banlieues, aux privatisations, aux délocalisations, au chômage, à la baisse de la TVA pour les restaurateurs, aux importations, à la dette de la France, à la corruption, à la DADVSI relative aux droits d’auteurs, à la concurrence déloyale etc.?
Vous n’avez rien compris. Ce qui est tendance, aujourd’hui, ainsi qu’ont su nous le montrer nos députés et sénateurs, c’est d’approuver et de voter une loi en faveur de l’enseignement d’une vision positive de la colonisation !

Extrait de la LOI n° 2005-158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés.

L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Article 4

Les programmes de recherche universitaire accordent à l’histoire de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord, la place qu’elle mérite.

Les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord, et accordent à l’histoire et aux sacrifices des combattants de l’armée française issus de ces territoires la place éminente à laquelle ils ont droit.

La coopération permettant la mise en relation des sources orales et écrites disponibles en France et à l’étranger est encouragée.

Vous avez dit positif ?

Puisque les sources écrites sont encouragées, voici quelques morceaux choisis d’un manuel scolaire de 1910 à l’usage de l’enseignement secondaire, de l’enseignement primaire supérieur et des écoles commerciales.


Voir la page en entier.

Les passages sur les boshimans et les nègres montrent toute la considération de la France pour les "races colonisées".

Pourtant, le 14 Décembre 2005, lors des questions d’actualité à l’Assemblée nationale, le premier ministre Dominique de Villepin a déclaré :

"Il est normal que nous nous posions des questions sur notre identité commune mais, oui, je suis fier d’être Français, j’assume toute l’histoire de France".

Il a ensuite ajouté :

"Tous ensemble sur ces bancs nous pouvons dire fraternellement debout, la tête haute : vive la République et vive la France", suscitant la colère des députés de gauche qui se sont mis à scander "abrogez, abrogez".

Ce qui est en jeu en fait, dans cette histoire de positivisme, c’est la négation des souffrances endurées par les peuples colonisés au profit de celles endurées par les colons ou leurs collaborateurs.

Suivez la flèche


Voir la page en entier

En somme, les indiens n’étaient que des voleurs de chevaux. Circulez, il n’y a rien à voir !

La loi du boomerang


Voir la page en entier.

Cette histoire de boomerang traduit bien le manque de connaissance du rédacteur. Un boomerang ne peut revenir vers son lanceur que s’il n’a rien heurté au passage.

La vision positive consiste-t-elle à dire que les races colonisées, considérées comme trop primitives pour comprendre la différence entre l’homme et l’animal, méritaient bien leur sort ? Ce livre de Géographie de 1910 me donne la nausée ! Il n’est vieux que de 95 ans et pourtant, il donne l’impression que rien n’existait avant les colonies.

A quand une loi sur le rôle positif des guerres ? Après tout, si l’on oublie les millions de morts et toute la souffrance humaine, on peut y voir une belle source de progrès technique, non ?

Messages

  • Mère de 3 ados en lycée, je les ai questionnés sur les retombées en matière d’enseignement... Mon ainé, en terminale L, m’a dit que leur professeur avait directement abordé ce point d’actualité politique, car au programme, il venait juste de terminer la colonisation (heureusement !). Le prof, se disant porte parole de ses collègues (car sujet abordé en salle des profs), a énoncé que le mot "positif" était... une "connerie" (ouf !)et qu’un gouvernement qui modifie l’histoire est un gouvernement de type arbitraire... (s’ensuit ensuite une longue tirade sur les abus dans un système démocratique qui octroie à une majorité la permission de se substituer au droit).
    Me voilà, rassurée. Moi, petite fille d’un "pacificateur" (dixit le gouvernement de l’époque) du Maroc, mon grand père a toujours parlé de colonisation sanglante !!! Je suis en colère ! le pays "des droits de l’homme" me laisse un goût plus qu’amer !!!!

    • ... c’est curieux cette notion d’arbitraire quand un gouvernement de droite se fie des bavardages de certains enseignants effarouchés. Selon le texte et les enjeux virtuellement perçus, un appel à légiférer aurait été un devoir légitime ! Comment donner crédit à un discours (qui peut être par ailleurs fondé) si ses porte-paroles font preuve d’une telle partialité et affichent ainsi leur propre déterminisme de classe !

  • S’il faut prendre cet ensesemle d’aticles comme un constat de l’époque (et pardonnez-moi, ça l’était) on ne peut que se féliciter de la colonisation qui a su accompagner, voir provoquer une évolution spectaculaire de l’état des populations d’aujourd’hui. On peut en dicuter pendant ... des années.
    Marc Bourau d’Argonne.

    • Etrange, quelqu’un qui ne saurait même pas écrire son nom...
      Bien tenté, mais à Vox Pop’, nous vérifions décidément toujours nos sources :-) http://www.voltairenet.org/article129292.html
      Merci toutefois de votre intervention !

    • Bon, alors, c’est le vrai BourEau D’Argonne ou pas ?????

      Je suis assez d’accord avec M Lheureux quand il souligne qu’avec l’emergeance d’une nouvelle carte géopolitique et économique, liée à de nouveaux entrants de poids (Chine, Asie, pays de l’Est), certaines belles âmes, nourries par l’état obèse d’un pays flirtant avec la ligne rouge, n’ont d’autre jeu en France que de faire un faux procès à un texte nécessaire et suscitant légitimement une reflexion plus complexe que de simples émois. L’historicisme est de mise chez une frange de la population relayée par une mini caste pseudo-intellectuelle qui prend plaisir à s’automutiler en plaçant son surmoi dans la culpabilité et la repentance...Où l’on continue à jouer sur notre fibre judéo-chretienne. Où les mêmes peuples incriminés rejettent toujours la faute de leurs propres travers sur une externalité (en l’occurence la France...) qu’ils voudraient voir expier, alors qu’eux mêmes s’exemptent de cette démarche. Il est trop simple d’interpréter le texte comme le fait M Lheureux... Si bien que n’importe quel texte aujourd’hui qui ordonne, priorise, propose une hiérarchie est censurable... Par la démarche à la mode que nous vivons, je vous fais le pari d’interprêter n’importe quel texte émettant un avis comme raciste et xénophobe... Les mots sont importants pour M Lheureux, comme pour M Tévanian d’ailleurs... au delà des mots qui transperçent le sujet dans son être et lui refusent le saut dans l’existence, il y a le sens proposé, refusé par un sujet contestataire drappé, blessé dans son moi. Est-ce une attitude de libération ou profondement nihiliste ?

  • Les extraits de manuel ont rejoint ma collection, mais j’aurai juste un regret : quelles sont les références du livre en question ?

    Mes élèves sont habitués à citer leurs sources, ce qui est bien un minimum ?

    • Bonjour,

      Merci de votre intérêt pour cet article, d’autant que nous avons cru comprendre que vous êtiez enseignante. Vos interrogations concernant nos sources sont parfaitement légitimes, même si celles-ci étaient mentionnées en lien hypertexte, visiblement trop peu lisibles.
      Nous vous fournissons en conséquence le lien direct vers la couverture de ce manuel :
      http://www.vox-populi.net/IMG/jpg/geographie.jpg

      Nous vous remercions de cette intervention qui sera sans doute utile à d’autres lecteurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.