Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
ABOU GHRAIB : L'HORREUR SANS FIN - vox-populi.net

Accueil > International > ABOU GHRAIB : L’HORREUR SANS FIN

ABOU GHRAIB : L'HORREUR SANS FINABOU GHRAIB : L’HORREUR SANS FIN

jeudi 16 février 2006, par Gaëlle Sartre Doublet

Il existe des coïncidences troublantes, à défaut d’être heureuses. En 2004, l’assassinat de Nick Berg détournait le regard de l’opinion mondiale des insoutenables sévices subis par les détenus de la prison d’Abou Ghraïb. En 2006, la suite de ce rapport apparaît en pleine "affaire" des caricatures de Mahomet. Le moins que l’on puisse dire dans les deux cas, c’est que si le staff Bushiste et les intégristes étaient des alliés objectifs, ils ne s’y prendraient pas autrement...

Mai 2004 : les sévices en Irak comme dans la prison d’Abou Ghraïb font rage. Une écrasante majorité du monde est écœurée à la vue d’images insoutenables, dont Lynndie England devient le symbole. Moins de deux semaines plus tard, Nick Berg apparaît décapité par des intégristes dans une vidéo qui fait le tour du monde. L’atroce a répondu à l’horreur, et chacun peut désormais stigmatiser "l’ennemi" en toute bonne conscience.

Février 2006 : les deux "mondes" s’embrasent à nouveau sur les caricatures de Mahomet, après un pélerinage très médiatisé à la mecque - après, surtout, la victoire du Hamas.
L’Occident tente de reprendre "la main" : non, ce n’est pas aux religions de lui dicter son droit, notamment en France, où la séparation de l’église et de l’Etat est chose acquise depuis 1905. Une partie des musulmans français conteste cette dimension en invitant messieurs Raoult et Sarkozy, politiques, à intervenir dans la sphère privée de la liberté de conscience et de culte. Ces hauts représentants de l’Etat semblent, contre toute logique, prêter "une oreille attentive" à des revendications en totale contradiction avec les principes mêmes de république et de laïcité.
Là-dessus, mercredi 15 février, coup de théâtre : la télévision autralienne SBS, via l’emission Dateline, diffuse à 20h30 (9h30 GMT) la suite des photographies projetées au Congrès américain lors d’une audition privée. La suite seulement, car une grande partie de ces clichés avait déjà "fuité" en 2004.
Un homme git au sol, avec d’importantes blessures à la tête ; un autre, encagoulé et ligoté, s’agenouille, menacé par un chien.

JPEG - 16.4 ko
Abou Ghraïb : humiliation et peur au quotidien


Un troisième a la gorge tranchée. Les images défilent, odieuses.

JPEG - 4.8 ko
Abou Ghraïb : homme entravé et torturé
JPEG - 7.2 ko
Abou Ghraïb : homme couvert d’excréments


Les cicatrices succèdent aux brûlures, aux excréments, aux pendaisons. Sur certaines photos, on reconnaît un bourreau :
Lynndie England.

JPEG - 25.1 ko
Lynndie England


Nous avons suffisamment stigmatisé dans nos colonnes toute l’horreur des sévices endurés par les prisonniers d’Abou Ghraïb pour ne pas avoir à y revenir. Mais comment peut-on aujourd’hui s’étonner que ces tortures ne soient nullement le fait de "soldats isolés" ? Comment peut-on feindre d’être surpris par ces images qui ne font malheureusement que confirmer ce que nous savions déjà ?
Comment enfin ne pas s’interroger sur cette "révélation" : pourquoi maintenant ?

PS : toutes ces photos proviennent de l’AFP/SBS TV, en dehors de celle de Lynndie England, qui date de 2004 et dont nous ignorons précisément l’origine (vraisemblablement l’AFP)

PS2 : L’ACLU, union américaine des libertés civiles, s’était depuis longtemps procuré ces photos. Le gouvernement américain avait alors fait appel pour empêcher leur diffusion.

PS3 : Lire notre article de mai 2004 sur le sujet
On n’était pas visionnaires, mais...

Dernière heure au 15/05/07 :
"Abou Ghraib : après les sévices, l’injustice"


Fatal error: Call to undefined function interdit_html() in /home/www/voxpopuli/www/tmp/cache/skel/html_f008c6ead8c91b533a2359ed907369e6.php on line 425