Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
ABDELMALEK SAYAD, UNE MÉMOIRE POUR NANTERRE - vox-populi.net

Accueil > Société > ABDELMALEK SAYAD, UNE MÉMOIRE POUR NANTERRE

ÉMISSION RADIO N°13

ABDELMALEK SAYAD, UNE MÉMOIRE POUR NANTERRE

mercredi 26 avril 2006, par Rezki Mammar

Instituteur et sociologue français d’origine algérienne, Abdelmalek Sayad a apporté une contribution importante à la sociologie urbaine, notamment en étudiant les bidonvilles de Nanterre, en périphérie de Paris.
Actuellement, à quelques centaines de mètres des anciens bidonvilles, un collège est en construction. Pourquoi ne pas donner à cet établissement le nom d’Abdelmalek Sayad ?
Ce pourrait être une sacrée reconnaissance pour la population française issue de l’immigration.
Une pétition circule, à l’initiative de l’association Les Oranges. Nous avons rencontré son président Mhamed Kaki.

Télécharger l’émission
(Durée : 12 minutes et 48 secondes)

Le 28 avril, la pétition compte 900 signatures, dont celles de Benjamin Stora (historien), Didier Daeninckx (romancier) et tout récemment de Dominique Strauss Kahn (PS).
Martine Aubry (PS) devrait également apporter son soutien.
Signer la pétition sur le site de l’association Les Oranges

Dernière heure :
Le collège Abdelmalek Sayad a été inauguré le 24 mai 2007 à 18h00.

Messages

  • Caramba ! J’aurais bien aimé participer à la liste des interviewés...
    Qu’un sociologue politiquement incorrect (car proche de Bourdieu, vis-à-vis duquel j’ai quelque respect pour avoir eu la chance en fac de participer à un ouvrage qu’il avait postfacé) donne son nom à un collège, ça ne me gêne aucunement. Que ce collège soit à Nanterre, ville sur laquelle ce même savant a travaillé, ça semble parfaitement logique. Mais qu’on en fasse un problème d’origine ethnique, là, pour moi, ça coince, et je n’aimerais pas être à la place des élus en charge de ce dossier.
    En effet, qui va bénéficier d’une telle démarche ? Les élèves ? Peut-être, mais rien n’est moins sûr, car porter le nom d’un savant que l’on pose comme savant, mais également comme porte-parole d’une communauté n’améliorera probablement pas leur sort.
    Du FN ? A coup sûr ! Surtout après la boucherie de Nanterre qui reste dans tous les esprits. Et il est à parier que par ricochet, certains parents d’élèves issus de l’immigration française :-) (il en reste), sensibles à ce qu’ils ressentiront comme une nouvelle agression, n’inscriront pas leur gamin dans ce collège, contribuant ainsi à accroître la ghettoisation, sur le thème : "Tu veux "ton" collège ? Reste-y !".
    Et s’ils n’ont pas le choix, faute de moyens, ils n’en ressentiront que plus de rancœur...
    Nous sommes dans un système qui se mord la queue : c’était au pouvoir politique de porter, à lui seul, un tel projet dans la sérénité. Le problème, c’est que tous les dés sont pipés.
    Si le pouvoir fait un geste fort (surtout en 2007 !!!), on parlera de clientélisme.
    Puisque de toute façon, il ne fait que suivre une association communautaire, on parlera de lobbying. Mais en période non électorale, le pouvoir n’aurait jamais envisagé un tel débat... tout simplement parce qu’il s’en fout !
    Il s’agit donc bien de clientélisme et de lobbying, avec des effets qui seront dévastateurs. Je constate avec amertume que personne, ni les associations communautaires, ni les pouvoirs publics, n’a retenu quoique ce soit du séisme de 2002.
    La priorité aujourd’hui, ce n’est pas de voir des noirs à la télé ou de baptiser un collège dans ces conditions, mais de rendre l’accès équitable, et ce de toute urgence, au logement, au pouvoir d’achat, à la culture, à la citoyenneté, et ce pour tout le monde.
    Car comme disait mon arrière grand-mère, paysanne normande qui ne manquait pas de bon sens, "Quand il n’y a plus de foin dans l’écurie, les chevaux se battent".
    Dès lors, je crois que les pauvres, communautaires ou non, se trompent de combat et surtout de cible. En ce sens, ils font le jeu de tous les pouvoirs...

    • J’adhére tout à fait à ton analyse.
      J’ajoute seulement quelques questions que je pose à l’auteur de l’interview :
      - Le conseil général ne s’est il vraiment pas prononcé ni dans un sens ni dans l’autre ?
      - Y a t’il d’autres noms en concurrence ?
      - Vox-Pop a t’il demandé un entretien au président du conseil général afin de lui donner l’occasion et la chance de faire connaître son opinion sur un média indépendant ?

      Personnellement, je crois que le président du conseil général des Hauts-de-Seine devrait être d’accord avec cette proposition de nom, au vu de ses déclarations passées en matière de république et de citoyenneté. Je suis sûr que son choix final sera favorable à ce nom en vertu de ses raisonnements qui stigmatisent positivement ou négativement les communautés Françaises. Et le pire c’est qu’il se prononcera au moment opportun en terme électoraliste et qu’à ce moment le travail républicain des associations donnera à son discours un éclairage républicain qu’il n’a pas. (Mr ABDELMALEK SAYAD serait d’ailleurs tout à fait rentré dans le cadre d’une immigration choisie, si elle avait existé à l’époque, non ?)

    • L’auteur de l’émission répond :
      - Le Conseil général n’a pas répondu, ni à la lettre de soutien du maire communiste de Nanterre, ni à la pétition.
      - La droite a décidé de riposter en demandant à ce que le collège porte le nom d’un élu communiste : une des victimes de la fusillage de mars 2002 en pleine séance d’un conseil municipal.
      Il s’agit d’un choix également judicieux, sauf que la droite soutient une personnalité communiste pour barrer la route à Abdelmalek Sayad.
      - Vox Populi va continuer de couvrir le débat sur ce collège : dans cette histoire, la presse a fait preuve de communautarisme, la classe politique est en retard et le débat pas encore ouvert.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.