505 articles,

3 sites à ce jour
Accueil 24|11|2014 Plan du site Agenda Liens Rédacteurs Contact Admin
Accueil >>  Vox Pop’ : l’association !

VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !

samedi 2 septembre 2006, par Gaëlle Sartre-Doublet , La rédaction

Il n’y a pas que l’UDF ou le PS pour faire leur université d’été. On s’y est mis aussi !
Il n’y a pas non plus que La Rochelle et Ségolène dans la vie ; Toulouse et l’équipe de Vox Pop’ valaient largement le détour. Vous auriez du voir ça...
Mais bon : pour ceux qui ont loupé leur avion ou qui, rêvant de lune de miel, se sont retrouvés au fond d’un plumard, mais pas du tout dans les conditions qu’ils envisageaient, voici un petit cours de rattrapage.


Par rapport à l’année dernière, faut reconnaître que ça partait mal : Laeti (Léphant) et Albert (Photos) ont découvert les joies de l’ultralibéralisme version Belge.
Vous vous êtes planté sur la date de votre réservation ? Tant pis pour vous ! Billets non remboursables, ni échangeables, ni même attribuables à quelqu’un d’autre.
Bref, deux en moins !
Nathalie, quant à elle, avait justement réservé la semaine Vox Populienne du 11 au 18 août pour convoler avec sa tendre moitié. Pas de bol : une saloperie de virus l’a clouée chez elle au fond d’un lit.
Et de trois !
Phil (webmaster et rédacteur), compte tenu de la nullité des services de la SNCF pour acheminer les "personnes à mobilité réduite" - comme on dit aujourd’hui - et de sa mésaventure de l’année dernière qui lui avait mis le pied en vrac pour trois mois, avait sagement décidé de suivre nos réunions par webcam. Ce qui fut fait mais... Et de quatre !
Pour finir, David, en pleine saison de parachutisme professionnel, ne pouvait décemment pas se libérer et Bouba, comme toujours lui aussi débordé, n’avait de toute façon pas véritablement envisagé de descendre. Et de six !
Heureusement, le bureau et les informaticiens étaient bien présents :

JCG, notre bien-aimé Président - 50.9 ko

JCG, notre bien-aimé Président


Rezki Mammar, notre valeureux Secrétaire  - 43.6 ko

Rezki Mammar, notre valeureux Secrétaire


Régis Laffont, notre intraitable Trésorier - 54.5 ko

Régis Laffont, notre intraitable Trésorier


Patrice Borel, notre

Patrice Borel, notre "4x4" informatique...


Sophie Berthe, notre informaticienne stagiaire

Sophie Berthe, notre informaticienne stagiaire "coatchée" par Patrice, qui nous a fait un super-boulot !


Et moi-même, votre Vice-Présidente et Rédactrice en chef, toujours aussi casse-b... - 51.5 ko

Et moi-même, votre Vice-Présidente et Rédactrice en chef, toujours aussi casse-b...


Nous avons également été rejoints, comme l’année dernière, par quelques visiteurs...

Eric Coulon, qui voudrait bien trouver un espace libre de réflexion philosophique et radiophonique - 51.1 ko

Eric Coulon, qui voudrait bien trouver un espace libre de réflexion philosophique et radiophonique


La Happy family Patricienne - et l’inénarrable Thomas littéralement

La Happy family Patricienne - et l’inénarrable Thomas littéralement "tombé en amour" pour... Sophie !


La preuve par l’image :

L’approche... - 45.8 ko

L’approche...


La conquête ! - 53.6 ko

La conquête !


Et enfin, the last but not the least, celle qui fait tourner toutes les têtes, déborde d’idées et d’énergie et est devenue une presque partenaire de Vox en sus d’avoir conquis mon indéfectible amitié comme mon respect professionnel (tout ça !) : Sandrine ! - 49 ko

Et enfin, the last but not the least, celle qui fait tourner toutes les têtes, déborde d’idées et d’énergie et est devenue une presque partenaire de Vox en sus d’avoir conquis mon indéfectible amitié comme mon respect professionnel (tout ça !) : Sandrine !


Donc, ça partait mal... mais ça s’est vite arrangé !
Compte-tenu des absents, tout le monde a pu trouver un lit (que chacun se souvienne du sacrifice de Rezki - et pour une nuit de JC - qui avaient consenti à dormir par terre faute de place !)

Moins nombreux, nous avons davantage bossé et l’ambiance était d’autant plus familiale et détendue que cette année, nous nous connaissions tous et plutôt bien !

Des hommes d’action - 53 ko

Des hommes d’action


Et une qui s’accroche pour suivre en informatique ! - 49.8 ko

Et une qui s’accroche pour suivre en informatique !


...Sous l’oeil attentif de JC ! - 48.6 ko

...Sous l’oeil attentif de JC !


Au passage, z’avez remarqué ? En dehors du jour où nous avons reçu Sophie, Barbara et Sandrine, j’ai passé la semaine seule avec mes hommes, ce qui, ma foi, n’était pas du tout désagréable : ils allaient faire les courses sans moi, mettaient tous (même JC cette année, un exploit !) la main à la pâte et notre Président a confirmé son titre très envié de monteur de mayonnaise à la main.

Scoop : JC dans une cuisine ! - 45.1 ko

Scoop : JC dans une cuisine !


La réciproque ne fut pas toujours vraie : un soir, alors que la Rédac’chef rouspétait de toutes les modifs apportées à son ordinateur sur lequel elle ne se retrouvait plus, les hommes ont diplomatiquement décidé de s’offrir une virée nocturne entre eux !

Hommes en goguette - 47.9 ko

Hommes en goguette




Suivis de près par Rezki, le photographe fou ! - 19.2 ko

Suivis de près par Rezki, le photographe fou !


Vous ne voyez que la superbe place du Capitole ? - 71.7 ko

Vous ne voyez que la superbe place du Capitole ?


C’est que vous avez oublié la star ! - 71.2 ko

C’est que vous avez oublié la star !


L’année dernière, nous avions inséré notre compte-rendu "professionnel" dans celui de la réunion : làs ! Des "pirates" concurrents nous ont piqué quelques idées ou se sont servi de nos difficultés pour se revaloriser. Les objectifs 2007 resteront donc internes. Sachez tout de même, amis lecteurs, que cette année se profile sous le signe d’intéressants partenariats et que nous avons vraiment bossé l’aspect informatique du site.
D’ailleurs, maintenant que j’en parle, Lysandre ne ferait-il pas partie de ces bandits sans foi ni loi ??? :-)

"Paranoïa : quand on va dans ce pays là, on est sûr qu’on n’en revient pas" - Michel Berger

Dernière heure : Nous avons reçu, voici quelques minutes, une lettre anonyme dont nous ne savons que penser. Il y avait-il une taupe parmi nous ? Nous a-t-on espionnés ? Et qui est ce Lysandre, dont plus personne ne se souvient à la rédaction ?
Mystère, mystère...
Pour l’élucider, nous avons décidé de diffuser sa missive et lançons un appel à témoins : ensemble, retrouvons Lysandre !

Le magazine Vox Populi vient d’organiser pour la deuxième fois son université d’été. L’objectif ? Permettre à tous nos collaborateurs de faire le point, d’échanger et de passer ensemble une semaine dans une charmante villa toulousaine, au bord d’une piscine.
Le farniente ? Pas vraiment : d’abord parce que le mauvais temps nous a privés de piscine, ensuite en raison de notre poète stagiaire.
Engagé il y a un an, ce sagouin n’a pas écrit un vers. Pire, au rythme où vont les choses, Lysandre (c’est son nom) risque de compromettre l’image de notre site. D’habitude, on ne dénonce pas les camarades, mais là, il en va de notre réputation. Puisse cet article lui servir de mise en garde...

Personne ou presque ne connaît Lysandre. Et pour cause : en un an passé à Vox Populi, notre stagiaire n’a pas aligné deux rimes.
En septembre dernier, notre raide-chef découvre quelques poèmes publiés sur le blog Lilieland, tenu par une ex-rédactrice de Vox Populi. Une sorte de Ronsard virtuel postait des petits poèmes en guise de commentaires.
L’animal n’était pas mauvais. Premier échange de mails, Lysandre est enchanté par le courrier de notre rédactrice en chef, il pense même qu’elle le flatte, voire plus...
Mais la rubrique Poésie tant attendue ne verra jamais le jour. Notre poète taquine la muse, mais celle-ci l’ignore, alors il la supplie, l’insulte, la traite de gros tas. Il faut se rendre à l’évidence, la magie de la création a fait son temps.
Dans la rédaction, tout le monde a fini par oublier Lysandre : encore un stagiaire qui ne pense qu’à l’argent diront certains. Nous avons beau soutenir le combat courageux de Génération Précaire et prôner la rémunération des stages, toujours est-il que notre recrue s’est évaporée sans laisser de trace, sans un mail. Pour sa convention de stage, il peut courir.

Le passager clandestin

Onze mois ont passé et l’équipe de Vox Populi se retrouve à Toulouse pour son université d’été annuelle. La rédactrice en chef reçoit les délégations à la gare : d’abord le Président de l’association, originaire du Périgord ; puis, c’est l’arrivée du Secrétaire parisien, mais il n’est pas seul : à ses côtés marche Lysandre, même pas invité, mais présent quand même. Le poète a le cheveu mi-long, le nez allongé, le sourire jusqu’aux oreilles (décollées).
Une personne a prévenu Lysandre de la date et du lieu de la rencontre (en échange de quoi le parasite a promis de taire l’identité du traître). Tout le monde souhaite la bienvenue à l’arrivant, les Toulousains ont des défauts mais ils savent recevoir.
Un poète, ça mange de tout et il faut bien reconnaître que sur ce plan au moins, Lysandre a l’étoffe d’un Rimbaud.
L’homme se tient bien à table, il est même le seul à goûter au ragoût de rognons préparé pour l’occasion par la maîtresse de maison. Pour le travail, en revanche, personne ne compte sur le stagiaire aux mains d’argent, même pas pour servir le café.
Après plusieurs journées de labeur sur le site et de réunions, l’avant-dernier jour est consacré aux invités de la rédaction. Pour l’occasion, l’équipe s’est cotisée afin de faire une surprise à la stagiaire en informatique, une étudiante méritante.
En voyant sa camarade ouvrir l’enveloppe cadeau, Lysandre vire au gris, puis au violet, manque de s’évanouir et disparaît plusieurs heures. Il ne réapparaît que longtemps après. Hélas, le pire reste à venir...

"S" comme satyre

Notre dernière invitée sonne à la porte. C’est Sandrine, la meilleure amie de la rédactrice en chef, une blonde à se damner pour de bon. Tout le monde est sur le pont, les uns sortent le champagne, les autres révisent leurs anecdotes. Le comité de rédaction est prêt à démissionner en bloc s’il le faut, ou à voter les pleins pouvoir à cette bombe indescriptible. Tout le monde autour de la table se retrouve transformé, qui en informaticien, qui en philosphe, qui en intellectuel, voire pour l’occasion en passionné de voitures (pour une fois qu’une vraie blonde parle de bagnoles...)
Lysandre n’a pas loupé une miette de la scène. Alerté par le remue-ménage, le poète maudit se sent littéralement fondre depuis les boyaux jusqu’à la tête.
Vite ! Une feuille, un stylo, la rime va venir...
Mais il lui est impossible de bouger, de crier ou de déclamer. La maison est devenue une station orbitale, tout flotte, seul le vin coule délicatement dans les verres.
Lysandre n’est pas de la fête : laissons-les parler et boire, restons sobre pour en profiter quand tout le monde sera KO.
A table, on ne compte plus rien : après le rosé, le rouge (dont on a oublié le nom), puis le Bourgogne puis le café, puis le Bourgogne à nouveau. Lysandre, assis dans le salon préfère compter les heures. Ce soir, il va taquiner la muse en vrai. Personne n’a remarqué que le stagiaire a aidé à débarrasser la table, à ranger les verres et même à soutenir les convives les plus faibles.
Peu à peu, tout le monde regagne sa chambre (même Lysandre) : la belle dort sur le canapé du salon.
Alors que l’équipe s’assoupit, un coup sec retentit, suivi de bruits de pas et de frôlements de murs.
Stupeur dans la chambre des Parisiens : Lysandre vient d’entrer en courant, la joue rose, un rose qui enfle en prenant la forme d’une main, une main délicate comme celle d’une muse soudain réveillée par un poète nocturne.


Merci à tous de votre fidélité.
Nous en tout cas, on s’est bien marrés : on espère que ce sera communicatif !
Rendez-vous pris pour de nouvelles aventures Vox Populiennes, en août 2007...

Répondre à cet article

 

DANS LA MEME RUBRIQUE

 
 


Gaëlle Sartre-Doublet]
[(Lecture philosophique des contes de fées)
Gaëlle Sartre-Doublet, 42 ans, maitrise de Philosophie. Ex-prof auprès d’un public en difficulté scolaire, ex-journaliste à "La Dépêche du Midi", actuelle fonctionnaire territoriale et modératrice du forum de Vox Populi, rédactrice en chef et directrice de publication pour notre webzine jusqu’au 1er janvier 2009, date qui a vu Laure Dupau reprendre le flambeau.

 

> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !
Coucou les gens de la vie .. belles pages que font vivres la vie de vox- populi.. c’est vrai que juste "l’info du bref moment des faits" est utile pour le savoir et le droit de savoir .. super intéressant .. de passer par un iténéraire enrichissant.... bravo à la Présidente qui fait vibrer les pensées de ses "hôtes"


> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !


Coucou Papillon...
J’amerais bien savoir si c’est un lecteur ou un "hôte" qui a écrit ces lignes, mais en tout cas, merci, c’est très gentil à vous et pour nous tous d’avoir ressenti l’importance du facteur humain dans cette aventure.
Au-delà de tout, au-delà des mots, elle nous soude.

Bien à vous,

La fée
> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !
16 septembre 2006   [retour au début des forums]
Aprés cet article,je crois qu’il va falloir surveiller de plus près Thomas et il est bon à travers vox populi de mieux connaitre la happy family patricienne.j’en apprends d’avantage ...... sur lui et ses amis(ies) Gaelle continue ton journal,je suis tes articles cela me permet de mieux vous connaitre à tous cricri
> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !

Héhé, j’étais sûre que la partie de l’amour fou n’allait pas passé inaperçue ! Rooh les fourbes ;)

En tout cas je vous remercie encore une fois tous pour cet accueil chaleureux et pour tout ce que vous avez fait pour moi. Ca a vraiment été une journée agréable même si je ne suis pas restée très longtemps (et oui, la Sophie a le syndrôme de la Belle au bois dormant : à minuit elle commence à être fatiguée... :/ ).

Par contre, je ne vois pas qui est Lysandre ^^°


> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !


Ah Sophie ! Notre reine du fil RSS ! Heureuse de te retrouver dans ces pages. Quant à la séance drague de Thomas, je t’ai préservée : je n’ai pas mis les photos les plus "hot" où il t’embrassait dans le cou ! Quant à Lysandre, c’est le jeu-énigme de l’été ! A très bientôt, La fée


> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !

4 septembre 2006, par Patrice Borel   [retour au début des forums]

Qui est ce Lysandre ?
C’est J.C ? Une invention de ta part ? L’hypothése J.C correspondrait, mais alors pourquoi dire qu’il n’était pas invité ?
Ah là, tu t’amuses comme une folle, OK ! Mais à un ami de 20 ans, il faut tout dire !
Je ne me contenterai pas de la réponse faite à Sophie.
J’attends.
Patrice.

P.S : Au moins, consigner la solution dans les archives de Vox-Pop’ sous forme numérique. Je trouverai avant 60 ans...


> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !


Hé, hé...
Je m’amuse comme une folle en effet :-)
Et ne cèderai en aucune manière au chantage affectif, très cher ami de 20 ans :-)
Cherche encore, tu vas trouver !
Bises,
La peste :-)


> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !

8 septembre 2006, par Anonymus   [retour au début des forums]

Moi, j’ai bien une petite idée, mais... J’en soupçonne quelques uns de se taire, sciemment :-) D’après mes sources, Lysandre ne serait ni Jean-Christophe ni Gaëlle. Vu que la stagiaire en informatique, Sophie, et Mr Borel semblent tomber des nues (à moins qu’ils ne trichent ?), ça réduit le champs des possibles. Mais vu de loin, c’est quand même un Cluedo, ce truc...


> VOX POPULI : L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ !

10 septembre 2006, par Le Poulpe   [retour au début des forums]

Lysandre a bien tenté de me prévenir...
C’était difficile à croire. Comment peut-on être si brillant, si intelligent et si ouvert ?
Comment peut-on expliquer des choses difficiles avec une telle aisance, si simplement ?
Comment peut on être aussi bien accueilli lors d’une première ? C’est la magie Vox-populienne, lorsque se mélangent savamment, fées, lutin, lapin, philosophes, « journaliste sans rédaction fixe » et informaticiens...
Lorsque cultures, savoir et humour se confondent autour d’une table amicalement professionnelle...
Un grand merci, pour tout ! J’ai bien fait d’écouter Lysandre, je l’entends d’ailleurs encore me susurrer que l’aventure et loin d’être finie...
Elle ne fait que commencer.

Merci à ma fée

Le Poulpe
(1/3) 6 mars 2007, par le papillon qui vole
(2/3) 16 septembre 2006
(3/3) 3 septembre 2006, par moko (ou Sophie the stagiaire, au choix ;) )
.
SPIP / Squelette Spip01
© 09/2003 Gab-design.com sous licence GPL