Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
LA VIOLENCE SEXUELLE EN CHIFFRES - vox-populi.net

Accueil > Société > LA VIOLENCE SEXUELLE EN CHIFFRES

LA VIOLENCE SEXUELLE EN CHIFFRES

mardi 3 juin 2008, par Gaëlle Sartre Doublet

Une excellente étude du Bulletin mensuel d’information de l’institut national d’études démographiques de mai 2008 compare deux enquêtes, l’une réalisée en 2000, l’autre en 2006, sur les violences sexuelles en France.
De "L’enquête nationale sur les violences envers les femmes en France" (ENVEFF, 2000) au "Contexte de la sexualité en France" (CSF, 2006), les déclarations d’agression sexuelle ont doublé, alors que le nombre de plaintes enregistrées par les services de police et de gendarmerie est resté stable durant cette même période.
Cet apparent paradoxe s’explique par une libération de la parole. En effet, la prise en charge par le politique des violences sexuelles, et plus particulièrement des violences faites aux femmes, permet un recul relatif des tabous les concernant.

La comparaison entre ces deux enquêtes, réalisée par Nathalie Bajos de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale et Michel Bozon, de l’Institut national d’études démographiques, a été rendue possible par la proximité des questions posées en 2000 et 2006.

Il ressort de l’enquête CSF que 16% des femmes et 5% des hommes déclarent avoir subi des rapports forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie (6,8% des femmes affirment avoir eu des rapports forcés et 9,1% des tentatives, contre respectivement 1,5% et 3,0% des hommes). La majorité des agressions intervient avant l’âge de 18 ans (59% des femmes et 67% des hommes en ayant été victimes le furent avant leur majorité) et les femmes de 25 à 49 ans comme les hommes de 40 à 49 ans sont plus nombreux que les autres à en déclarer.

La plupart des agressions sexuelles sont commises par des personnes isolées et non par des groupes. Ainsi, plus de 90% des personnes agressées mentionnent un seul agresseur (92% chez les femmes et 95% chez les hommes).
Etonnamment, les personnes qui ont eu des partenaires du même sexe déclarent beaucoup plus de rapports forcés ou de tentatives que celles qui n’ont eu que des partenaires de l’autre sexe. C’est le cas de 44% des femmes ayant eu des rapports homosexuels dans leur vie (contre 15% des hétérosexuelles), et de 23% des hommes qui ont eu des rapports homosexuels (contre 5% des hétérosexuels).
En revanche, la condition sociale des intéressés n’a que peu d’incidence sur la probabilité d’agression, même si l’on note un pourcentage plus élevé chez les filles de cadres.

Enfin, il est confirmé qu’en matière d’agression sexuelle, on n’est jamais mieux trahi que par les siens.
82% des rapports forcés sont générés par un proche, contre seulement 19% par un inconnu.

Sur 100 femmes, 7 ont été victimes de viol, 9 de tentative d’agression sexuelle.

Pour aller plus loin :
- Télécharger l’étude

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.