Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
JOHN COLTRANE, QUÊTE SPIRITUELLE ET LOVE SUPREME - vox-populi.net

Accueil > Culture > JOHN COLTRANE, QUÊTE SPIRITUELLE ET LOVE SUPREME

JOHN COLTRANE, QUÊTE SPIRITUELLE ET LOVE SUPREME

mercredi 31 août 2005, par Aurélie Saulnier

Cette année, le festival Jazz à la Villette, qui accueille jeunes talents et improvisateurs renommés pour une série de concerts inédits, met à l’honneur le talentueux John Coltrane. L’occasion ici de découvrir ou redécouvrir l’un des plus grands musiciens et l’un des artistes les plus influents de l’histoire de la musique, qui fut considéré comme le saxophoniste le plus révolutionnaire et le plus influent dans l’univers jazz.

Le nom de John Coltrane résonne sûrement moins que celui de l’immense Charlie Bird Parker aux oreilles des profanes ; pourtant, Coltrane laisse derrière lui des chefs d’œuvre tels que les albums A love supreme, Giant steps, ou encore My favorite things pour ne citer que ceux là. Douze années, de 1955 à 1967, d’une carrière jalonnée de rencontres exceptionnelles, entre autres avec Miles Davis, compositeur et trompettiste de génie, Thelonious Monk, pianiste (Clint Eastwood lui consacra un documentaire en 1989), Pharoah Sanders (saxophoniste de style free [1]), Charlie Parker, etc.

Entre grandeur et décadence (il est accro à diverses drogues, plus particulièrement l’héroïne, et alcoolique au début des années 50), John Coltrane a toujours cherché à se surpasser ; sa musique représentait pour lui une véritable quête spirituelle et sur le plan technique, il explorait de nouveaux modes d’expression, à la recherche de nouvelles sonorités, de nouveaux timbres.
Il s’intéresse à la philosophie et à la spiritualité orientales, et connaît vers la fin des années 60 ce qu’il appellera plus tard l’éveil spirituel, qui contribuera fortement à le soigner de sa dépendance aux drogues et à l’alcool.

Il rencontre en 1960 la pianiste Alice McLeod qui deviendra sa femme et l’accompagnera sur scène. Alice [2] sera présente au festival, ainsi que son fils Ravi Coltrane, autour de performances et documentaires exceptionnels. De nombreux artistes se joindront à eux durant plus d’une semaine : Pharoah Sanders, Laurent Garnier, DJ Shalom, Anthony Braxton, Magic Malik, Julien Loureau et bien d’autres encore.

Alors, pour les amoureux de la musique et du jazz en particulier, pour les curieux, les jeunes et moins jeunes, ne ratez pas cet évènement exceptionnel, en sons et en images, qui se tient jusqu’au 10 septembre.

Jazz à la Villette (30/08/05 - 10/09/05) - programme et renseignements

Bibliographie :

- John Coltrane, de Ralf Dombrowski
- John Coltrane (1 livre + 1 CD audio), de François-René
- Free jazz - Black power, de P. Carles et J-L Camolli
- Free Jazz, de Jean-Claude Pinson
- Histoire du jazz et de la musique afro-américaine, de L. Malson


[1Le free jazz naît dans les années 1950 et 60, et se caractérise par sa résonance militante et politique ; en effet les musiciens de jazz firent les frais des politiques discriminatoires, des lois racistes sévissant au moins jusque dans les années soixante aux États-Unis. Ainsi, le free jazz est aussi considéré comme une libération culturelle profonde en rompant radicalement avec les schémas de la musique occidentale. En fin de carrière, John Coltrane réalise quelques-uns des meilleurs morceaux de free jazz.

[2Alice crée, avec la John Coltrane Foundation, le site web officiel de John Coltrane ; biographie, discographie, images... (en anglais).

Messages

  • Toute la presse en parle : c’est l’évènement du festival de la Villette. On pourrait faire un festival tous les ans autour de la musique de John Coltrane, tellement ce musicien aura marqué l’histoire de la musique (et pas seulement du jazz).

    Je faisais la réflexion à un ami musicien, "disciple" d’Elvin Jones, le grand batteur du quartet de Coltrane : "c’est étonnant comme beaucoup de saxophonistes essaient de jouer "à la façon de" John Coltrane, alors qu’il est mort depuis 1967". Il me répondit, naïvement : "Cette musique était tellement en avance il y a 40 ans qu’on ne peut que la jouer et l’apprécier maintenant et pour toujours".
    Coltrane pour l’éternité ! Comme Mozart, Bach, Ravel, Miles ou Monk.
    A acheter de toutes urgences : les anthologies "Complete Impule !" (8 CD) et "The Complete Atlantic Recordings" (7 CD). Ne regardez pas à la dépense, c’est indispensable.

    Blaise

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.