Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
COLLISION : BAD L.A. & TROUBLE IMPACT - vox-populi.net

Accueil > Culture > COLLISION : BAD L.A. & TROUBLE IMPACT

COLLISION : BAD L.A. & TROUBLE IMPACT

mardi 20 septembre 2005, par Aurélie Saulnier

Paul Haggis, le scénariste du multi-oscarisé Million Dollar Baby de Clint Eastwood, nous offre avec Collision une première réalisation très réussie. Pas un chef d’œuvre, mais un film poignant, efficace, miroir redoutable d’une époque troublée, qui nous renvoie en pleine figure nos faiblesses, nos peurs et nos limites.

Los Angeles au bord de la crise de nerfs. Deux afro-américains voleurs de voitures. Un serrurier mexicain. Un réalisateur et sa femme. Deux inspecteurs de police, amants. Une desperate housewife et son mari, district attorney. Deux flics blancs que tout sauf leur job semble séparer. En toile de fond, l’affaire Rodney King [1], qui défraya la chronique en 1991 et sous-tend le film, récit en flash-back les heures précédant la découverte du corps inanimé d’un jeune Noir.
Le décor est planté. Tous ces personnages, éléments d’un véritable patchwork culturel et social, qui d’ordinaire se croisent sans se voir et s’évitent autant que faire se peut, vont voir leurs vies se télescoper, se percuter, révélant à chacun ce qu’il voulait cacher ou ne pas voir...
Sans héros ni grands méchants, "Collision" appuie sur l’accélérateur et enfonce le clou. Non, tout n’est pas soit blanc, soit noir, et chacun est capable du pire comme du meilleur. Comment rester humain dans un univers paranoïaque ? Comment pardonner ? Comment faire confiance à l’autre ? Comment choisir ?

Les combats et les questions abondent comme autant de déchirures. Rancœur, frustrations, haine, revanche, honte, libre arbitre, blessures...
Haggis, sur le mode du film-puzzle - à l’image de "Traffic" ou "21 grammes" - se concentre sur les rapports humains et les rivalités inter-raciales, dans le cadre de la mégalopole de Los Angeles, véritable carrefour ethnique, braquant sa caméra sur le sentiment de peur dans nos sociétés. Un zoom sur l’évolution des esprits, les apparences trompeuses, l’intolérance, le sectarisme et la fragilité des rapports humains, où les émotions sont à leur paroxysme, les troubles exacerbés.
La bande originale est judicieusement choisie et le scénario, bien écrit, ambitieux, est soutenu par une forte et prestigieuse distribution : chaque comédien, que l’on retrouve parfois dans un rôle à contre emploi, à l’image de Brendan Fraser ou de Sandra Bullock, brille par sa justesse, avec une mention spéciale pour Matt Dillon.


On pourrait cependant reprocher à Paul Haggis les quelques facilités auxquelles il a cédé : surenchère symbolique, scènes-chocs un peu faciles, quelques instants téléphonés, travers que l’on retrouve souvent dans ce genre de réalisation, surtout lorsqu’il s’agit d’une première production. Mais cela ne doit pas faire oublier que "Collision" reste un grand film coup de poing, qui ne fait appel ni à la caricature, ni au manichéisme. Le traitement de la survie en milieu urbain, le fardeau de l’héritage familial, sont, par exemple, des thèmes abordés avec pertinence.

Un premier film à voir donc, qui laisse espérer une seconde réalisation qu’on espère aussi surprenante, peut-être plus accomplie et moins en retenue.

Collision (titre original - Crash), film américain de Paul Haggis.

Avec Sandra Bullock, Don Cheadle, Matt Dillon, Jennifer Esposito, Brendan Fraser, Jason Isaacs, Thandie Newton, Ryan Phillippe, Tony Danza...

Date de sortie : 14 septembre 2005
Crédits photos : © Metropolitan FilmExport


[1Le 3 mars 1991 éclate l’affaire Rodney King. Près d’Hollywood, un caméraman amateur filme quatre policiers blancs tabassant un automobiliste noir. Leur acquittement provoque des émeutes meurtrières. Et si quelques mois plus tard la nouvelle inculpation des agents aboutit à la condamnation de deux d’entre eux à trente mois de prison, les rapports inter-communautaires ont déjà évolué vers une méfiance réciproque, toujours de mise.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.