Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
TOTAL : C'EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS - vox-populi.net

Accueil > Rive droite, rive gauche > TOTAL : C’EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS

TOTAL : C’EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS

jeudi 6 mai 2004, par David Sartre-Doublet

Avez-vous remarqué qu’il s’est passé quelque chose d’étrange, un détail qui, dans votre univers visuel quotidien, a changé ? Il s’est installé tranquillement sans faire de tapage au beau milieu de l’été dernier, quand la chaleur était moite et qu’à l’ombre d’un parasol vous sirotiez une Margarita frappée bien glacée. A ce moment précis où vous aviez trouvé refuge, enfin, sur cette plage de sable blanc, loin des tumultes urbains et des gazs suffocants, au plein coeur de vos vacances, c’est alors qu’à votre insu, il s’est immiscé dans votre vie : le groupe TOTAL-ELF-FINA.

Love story

Le fourbe, le perfide, le traître, celui-là même qui, quelques années auparavant, vous scandait ce slogan au sentiment presque enivrant :" Vous ne viendrez plus chez nous par hasard ". Vous souvenez-vous de ce petit pompiste de campagne qui, éteignant les lumières de sa station après une dure journée de labeur, vous voyait arriver du fin fond de la nuit, suçant péniblement les dernières gouttes de votre réservoir, à deux doigts d’être en carafe au beau milieu des champs ? Dans un élan de bonté humaine, il rallumait le tout pour vous, rien que pour vous, seulement pour vous...
C’était pur, c’était beau, vous, lui, vous deux...

L’art de trahir

Seulement voilà : comme au lendemain d’une nuit de noce, après la lune de miel vint le temps de racler le fiel ou le fioul sur les plages de France et d’Espagne. Sans compter l’affaire des frégates, qui ceci dit en passant, court toujours. Hélas ! Une liste de responsables, un coffre et personne pour en tourner la clef. Hélas ! Après les mots tendres, les billets doux, est venue l’heure des lendemains qui déchantent.
C’est dans ce contexte, en plein mois d’août de l’année dernière, que TOTAL-ELF-FINA nous a joué son coup de maître : un changement mondial et radical de logo, d’un coup sec, net, sans bruit.
Vous en êtes-vous seulement aperçus ?

TOTALment bien vu !

Petit effort de mémoire : le rappel de l’avant-dernier logo TOTAL, celui qui possédait trois bandes obliques de couleur, bleu, rouge et orange, avec le nom de la marque calé en sandwich au milieu, érigé comme un totem à chaque entrée de pompe à essence. Vous y êtes ?
Désormais, vous ne le verrez plus. Depuis huit mois en effet, Total l’a subrepticement modifié afin de nous offrir une vision plus poétique et - on ose à peine le dire - écologique de son enseigne.
La nouvelle version est une sphère qui conserve plus ou moins la même gamme-couleur, mais qui nous donne surtout l’impression d’être protégés, entourés, englobés dans un projet, un but, un idéal commun. Nous ne sommes plus dans l’ancienne vision du "Moi pour vous", mais dans celle du "Moi avec vous", ou mieux encore, du "Vous et moi".
La nouvelle ligne de communication est claire à présent : "Tous ensemble, protégeons notre mère nourricière, la Terre". Pour un peu, j’en aurais la larme à l’œil.
Si seulement...

Un logo, des gogos

Si seulement cette noble entreprise arrêtait de nous mener en bateau... Car elle a beau sponsoriser des livres qui traitent d’environnement, former une équipe anti-marée noire à Marseille (l’équipe "FOST", 40 personnes pour toute la France), ou remplacer petit à petit sa flotte maritime depuis 1999 - date du naufrage de l’Erika - par des navires doubles coques (comme les épaves coulent, il faut bien renouveler le parc et quitte à le faire, autant le faire en beauté), on a un peu de mal à croire en sa bonne volonté. Entre communication insidieuse et effets d’annonces placebo, mieux vaut savoir choisir son camp...
Car la réalité, n’en déplaisent aux brillantes agences en communication-marketing employées par TOTAL, est tout autre. Ainsi en est-il de l’ AZF, affaire dont les rapports officiels font encore l’objet d’interrogations quant aux responsabilités réelles, mais pas au sujet des 29 morts comme des 79 blessés toujours hospitalisés à ce jour, ni des indemnisations aux victimes, promises sans avoir été honorées par TOTAL.
Lors même que le coût de la catastrophe pour la compagnie ne représente "que" 4% de son chiffre d’affaire annuel, le silence et l’immobilisme du groupe financier est éloquent...
Pour avoir vécu plus de vingt ans dans la ville rose et avoir été présent au moment des faits, je sais qu’il y a de quoi s’interroger sur les intentions réelles de la firme. Et pourtant...

La ruée vers l’or...noir

Peut-on vraiment demander le divorce ?
En 1924, cette société au devenir étincelant fut fondée, rappelons-le pour mémoire, en Irak. Elle aura la main-mise sur le pétrole Irakien jusqu’en 1970, date à laquelle les Irakiens eux-mêmes reprendront le contrôle de l’industrie pétrolière via le parti Baasiste. Pourtant, ses sbires se contentent à l’époque de vendre le baril à des prix défiant toute concurrence auprès de notre très chère firme française. Cocorico !!!...
On ose à peine d’ailleurs subodorer pourquoi la France ne voulait pas réellement participer à ce conflit...
Quoiqu’il en soit, la guerre en Irak est un marché juteux pour toutes les compagnies comme ExxonMobil, ChevronTexaco, BP, Shell ou encore la filiale d’Halliburton, l’entreprise Texane de services pétroliers, qui risque fort de remporter prochainement le gros lot.
Cependant, à l’heure actuelle, celles-ci sont encore obligées de rentrer leurs griffes, étant inféodées à la loi d’Amato, loi qui interdit aux entreprises d’outre-Atlantique de traiter avec des pays non-démocrates. Ces sociétés se retrouvent donc dans l’incapacité - momentanée - de faire main basse sur l’or noir...

L’impossible divorce

Et TOTAL dans tout ça ? La compagnie aimerait bien garder la main sur le robinet du pétrole et indirectement, nous aussi. Car sans même parler du FMI qui préconise un plan d’urgence pour l’Europe, rappelons que TOTAL est la première entreprise bénéficiaire de France et la 25ème au rang mondial. Si nous ne voulons pas payer le fruit de ses erreurs, ne serait-ce qu’à la pompe, il semble que nous soyions condamnés à passer une fois de plus l’éponge sur les "dégâts collatéraux" occasionnés par ses agissements.

Mariés cocus, Marie galante

En temps normal, quand une entreprise de renommée internationale change de logo, l’effet visuel de sa marque fait un battage médiatique avec annonce officielle publicitaire en quatre par trois. Or là, rien ou presque, hormis un encart sur leur propre site Web ouvert depuis le 20 février dernier, ne mentionne ce "relookage" d’envergure.
Chez TOTAL nous n’y passons plus par hasard, mais bien parce que nous y sommes "obligés". Or, cette fâcheuse manière de nous faire avaler la pilule devient depuis quelques temps une habitude généralisée, comme cette façon d’introduire dans notre quotidien un élément visuel nouveau, quasi-subliminal, en ne nous en faisant part qu’une fois les jeux finis et la messe dite. Cette sensation obstinée que notre avis est méprisé et qu’il n’importe en définitive à aucune personne "décisionnaire" devient aussi récurrente que dérangeante.
C’est le fond réel du problème et la forme de ce logo au message propagandiste, extrêmement choquant, est en fait le symbole-même du fonctionnement de notre société actuelle : une belle image pour cacher la cruauté du monstre et une fuite en avant, dont le but devient de plus en plus flou et fuyant au fil des jours : l’obligation de se lever tous les matins pour nourrir des intérêts qui nous échappent, de courir, de courir encore et toujours, d’alimenter cette économie qui nous ronge et qui dévore chaque jour un peu plus les pays du tiers-monde...
En guise d’absence d’invitation aux tables des négociations nous n’avons...
Seulement qu’une belle image pour satisfaire l’appétit de nos espoirs,
Seulement qu’une belle image pour nous faire oublier ce cauchemar,
Seulement qu’une belle image pour permettre d’arriver à trouver le sommeil...ce soir.

En savoir plus : http://membres.lycos.fr/mercitotal/

Mais surtout, une lecture vivement conseillée !
Au 15/04/2006 : l’actu de Total

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.