Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
L'INÉNARRABLE DOUSTE-BLAZY - vox-populi.net

Accueil > Politique française > L’INÉNARRABLE DOUSTE-BLAZY

L’INÉNARRABLE DOUSTE-BLAZY

mardi 19 août 2003, par Gaëlle Sartre Doublet

On connaissait sa fidélité et son sens de l’honneur en politique, de Bayrou à Baudis. On connaissait également sa condamnation pour recel de fichiers informatiques relatifs à des parents d’élèves syndiqués, lors de son élection à la mairie de Toulouse... sans parler de son efficacité notoire au moment de la catastrophe « AZF ».
Ce qu’on connaît moins, c’est son engagement politique. Et pourtant, Douste n’en manque pas. Comme il a su l’affirmer courageusement ce dimanche 10 Août au journal de 20 heures, à propos du « phénomène » Larzac, il convient de se méfier des « utopies » .

UN HOMME DE CONVICTION

Né le 1er janvier 53 à Lourdes, ville dont il fut maire et à laquelle il laissa en souvenir un endettement pharaonique, Professeur à la Faculté de Médecine de Toulouse, parachuté sur la ville rose grâce au soutien de Dominique Baudis, « Douste » est un homme courageux et déterminé.
Le soir même de son élection, « agressé » par une poignée de « Motivé-es » exaspérés, il s’enfuit à toutes jambes sous les arcades du Capitole, tandis que Baudis, faisant face à la grogne, tente le dialogue et parvient à calmer le jeu.

UN HOMME PRAGMATIQUE

Survient l’AZF. Douste n’est pas à la hauteur de la catastrophe. Le centre-ville est réparé illico-presto, certes, mais les quartiers populaires sont laissés à l’abandon. Des équipes de psychiatres sont dépêchées place du Capitole, en plein centre-ville, zone relativement épargnée par le drame, mais incontestablement plus sélect...
Sa population, électorat traditionnel de Douste (et de Baudis avant lui), permet de mieux cerner les raisons de ce choix...
Les banlieues sont livrées à elles-mêmes et aux organisations humanitaires, qui font ce qu’elles peuvent, dans la hâte et le plus grand désordre, avec le secours des pompiers et de la police.
La confusion est telle que des ouvriers, maçons, toituriers s’improvisent volontaires pour s’occuper de ces quartiers, pourtant victimes prioritaires de cette apocalypse new-age. Mais ravi de lui-même, Douste pérore dans « Capitole infos », le journal municipal, pour expliquer à quel point son action était indispensable...

UN HOMME LOYAL

C’est la partie la plus intéressante du personnage. Tournant royalement sa veste, il lâche Bayrou pour l’UMP, où il se sent plus au sec, après avoir soutenu Balladur en 95.
Plus récemment, simulant le sauvetage d’un quidam soit-disant victime d’une crise cardiaque en plein congrès UDF à Angers, il parvient - provisoirement - à prendre l’étoffe d’un héros et à échapper, en hélicoptère et aux frais du contribuable, à un vote délicat.
Vient l’affaire Patrice Alègre, et Baudis plongé dans les affres de la diffamation, suintant la peur de tous ses pores au journal de 20 heures. Pour une majorité de toulousains - de droite comme de gauche - c’est le choc et l’incrédulité. Que fait alors notre homme ? Il lâche sans complexe celui qui lui a offert son mandat sur un plateau, puis se rétracte au fur et à mesure de la diminution des charges et des témoins...

GARDAREM LO LARZAC

A part ça, sans conteste, « Douste » est un homme de conviction.
La preuve ? Sa prestation ce soir concernant le rassemblement du Larzac.
Que nous dit-il au demeurant ?
Qu’il « comprend » ceux qui désirent défendre des « causes justes » et s’alertent des problèmes « nord-sud ». Mais quand même, ces hordes, ça ne fait pas propre... Alors prenons garde, pauvres innocents que nous sommes : il ne faudrait pas pour autant sombrer dans des « utopies », dont le « XX° siècle » - « Douste » est un homme de son temps - nous a appris l’hérésie.
On y prendra garde, c’est promis ! ...

G.S.D.

PS au 01/01/2006 : Tiens, il n’y a pas que nous à considérer Douste comme un gugusse. En plus récent que le nôtre, un article à lire :
http://www.lexpress.fr/info/france/dossier/villepin/dossier.asp?ida=432150

Messages

  • n’importe quoi, c’est faux philippe douste blazy est un homme de coeur pour preuve je l’ai connue en 1989 il n’était que le maire de lourdes j’ai travaille pour lui apres il est parti et l’année derniere j’ai un gros pepin de sante et oui a 35 un cancer du sein j’ai appele et la il était present avec un grand p et il m’a conseillé et dirigé vers un profeseur a toulouse alors je lui dit merci karine

    • J’imagine que les 26 morts (au bas mot) sans parler des nombreuses victimes de l’AZF seront heureux d’apprendre que Mr Douste-Blazy a su honorer à votre endroit son serment d’Hippocrate...
      Nous en souffrons encore, mais si vous, parce qu’il vous a orienté sur un autre médecin, vous allez bien, ce doit être effectivement l’essentiel...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.