Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
DUEL BUSH / KERRY : Une franco-américaine témoigne. - vox-populi.net

Accueil > Rive droite, rive gauche > DUEL BUSH / KERRY : Une franco-américaine témoigne.

DUEL BUSH / KERRY : Une franco-américaine témoigne.

lundi 25 octobre 2004, par Catherine Dardonville

Chers lecteurs de Vox-populi,
Des nouvelles du front de l’ouest, où le fond de l’air est frais, cet automne.
J’ai voté hier. Mon urne était... une grosse boîte aux lettres bleue (comme vous en voyez dans les films), car j’ai choisi de remplir mon bulletin de vote tranquillement chez moi, en étudiant chaque projet de loi, chaque détail du référendum, avant de me décider. Car nous ne votons pas seulement pour élire un président cet automne, mais aussi des représentants, des sénateurs, etc., etc.

Ah ! Quel pays merveilleux, l’Amérique, où la moitié des gens font l’autruche, se répétant comme une mantra "on va gagner la guerre, tout va bien, notre président est formidable." Quel pays honnête, où les gens font du porte à porte pour vous inscrire sur les listes électorales, se renseignent en passant sur votre affiliation politique en vous faisant croire qu’ils sont du même bord, puis détruisent votre bulletin d’inscription subrepticement, pour être sûrs que vous ne voterez pas contre leur candidat ! Quel pays moderne, où les machines à voter ne donnent même pas de reçu papier (alors que lorsqu’on achète un bonbon au supermarché du coin, on nous en donne un à tous les coups !). Nous ne connaîtrons certainement pas les résultats des élections avant la fin du mois de décembre. Il y aura tellement de controverse ! A moins que... Kerry remporte le grand schlem, ce qui serait tout de même étonnant, compte tenu de l’effort républicain pour fausser le vote. D’aucuns diront : Bush ou Kerry, quelle différence ? Oh mais, une très grande, très très grande différence !

Les Etats-Unis sont le pays le plus craint du monde, et bientôt le pays le plus ridicule : le gouvernement Bush affirme vouloir "exporter la démocratie" en permettant aux peuples d’élire leurs dirigeants et il n’a pourtant rien fait depuis quatre ans pour honorer les réformes (Help America Vote Act) que le Congrès avait votées afin d’améliorer le système et de permettre enfin des élections honnêtes. Celles-ci vont donc, une fois encore, sentir la fraude à plein nez parce que sans tricherie, les Républicains ne pourront pas gagner. Le problème, c’est que même si les Démocrates contestent les élections - en Floride, par exemple - la Cour Suprême, appelée en dernier recours pour trancher comme lors de la dernière élection présidentielle, risque fort de choisir encore une fois Bush. Il semblerait même qu’une majorité des juges suprêmes pensent que voter n’est pas un droit garanti par la Constitution américaine, et qu’il serait bon de laisser les représentants des états décider (les petites gens font peur !). Il y a quatre ans, le peuple n’est pas sorti dans les rues pour exprimer son mécontentement quand Bush a volé les élections. C’est parce qu’il ne le connaissait pas encore (il n’était que Gouverneur du Texas), qu’il n’avait pas encore goûté à sa politique nationale et internationale. Il lui avait laissé le bénéfice du doute. Mais à présent, plus de la moitié des Américains sont furieux contre ce président et sa politique qui favorise les riches, et déclenche des guerres aussi injustes qu’inutiles. Si Bush vole les élections une fois encore, verrons-nous enfin une véritable révolution américaine ?

Même si on n’aime pas Kerry, lui, au moins, croit à l’évolution ! Lui au moins, est capable de dire "j’ai fait une erreur". Mais mieux que tout, il ne se prend pas pour l’élu de Dieu. Et ne croit pas que les Etats-Unis doivent partir en guerre quand ça les chante, où ça les chante. Grosse différence ! Incroyable mais vrai : 57% des électeurs favorables à Bush pensent que Saddam avait des armes de destruction massive. Malgré tous les démentis. Malgré l’admission de la Maison Blanche (pas très claire, mais tout de même !). Ces gens-là sont "tombés en amour", comme diraient nos cousins québecois, pour leur président suite à un fort choc émotionnel - le 9/11. Et ils n’en démordent pas ! Une seule consolation, pour nous, dans le Washington : c’est un état fortement démocrate. Bush n’a même pas pris la peine de venir nous rendre une petite visite. Il sait que c’est cuit d’avance ici, pour lui.

Que faire, si Bush est réélu ? Rentrer au bercail ? Rester dans le ventre du monstre ? La France n’est pour ce type qu’un "état voyou", car pas d’accord avec sa vision du monde (vous êtes soit avec nous, soit contre nous). Donc vous aussi êtes en danger. De toutes façons, si nous décidons de rentrer parce que le croisé du XXIe siècle est réélu, cela ne se fera pas tout de suite car c’est assez difficile de changer de pays "de temps en temps". On ne peut pas faire ça en permanence ! M’enfin, on s’rait bien resté en France définitivement, cet été, c’est moi qui vous l’dit ! Car il y fait bon vivre, malgré les 60 millions de râleurs qui y habitent. Les Américains se plaisent à dire que la France serait un paradis... sans les Français. C’est un peu vache, vous ne trouvez pas ? Mais je pense parfois un peu la même chose des Etats-Unis, alors...

Catherine D. ( Seattle )

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.