Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
LA "GÉOGRAPHIE VIVANTE" DE 1926 - vox-populi.net

Accueil > Société > LA "GÉOGRAPHIE VIVANTE" DE 1926

LA "GÉOGRAPHIE VIVANTE" DE 1926LA "GÉOGRAPHIE VIVANTE" DE 1926

samedi 27 novembre 2004, par Philippe Lheureux

On parle beaucoup du devoir de mémoire, c’est tendance. Voici donc sous vos yeux ébaubis 3 pages extraites d’un livre ayant sévi jusqu’à la fin des années 30 : "La Géographie vivante" d’Onésime Reclus - ça ne s’invente pas ! - pour le cours préparatoire et le CM1.
La première parution date de 1926 et le tout fut en son temps validé par l’Education nationale.
Le style est volontairement naif et les phrases courtes, afin d’être parfaitement intelligibles pour toute chère tête blonde.
Bonne révision !

La question est : après avoir été révoltés que l’on ait pu enseigner ce genre de choses à des enfants qui ont aujourd’hui l’âge de nos dirigeants politiques, ne pourrions-nous pas nous intéresser de près à certains écrits actuels relatifs à l’immigration, à l’intégration, à la place des femmes dans notre société, au handicap, à la maladie, à la vieillesse, au chômage, aux dures lois du marché et à bien d’autres choses encore ?
Nul doute que les générations futures auront encore de quoi se marrer !

A lire aussi, en version plus moderne : L’enseignement laïque du fait religieux, la fin d’un mythe ?

Commentaires

  • c’est une insulte à la civilisation européenne : civilisation de l’exploitation de l’être humain. on comprend clairement le regard de mépris de ces dirigeants européens lors des rencontres officielles, qui ne peuvent câcher malgré leur hypocrésie déguisée et adaptée.c’est normal ils ont avalé des textes malsains depuis leur jeune âge .

    • Ce texte est raciste selon les critères actuels, on peut tous s’en rendre
      compte.
      Seulement ceux qui le jugent aujourd’hui avec les critères d’aujourd’hui,
      n’auraient sans doute rien trouvé à redire à l’époque : ils auraient été
      dans un autre état d’esprit, celui de l’époque, où l’on pensait -à tort mais
      on ne le savait pas- que l’occident avait le devoir d’apporter la
      "civilisation", éventuellement manu militari, à ces peuples considérés
      primitifs et donc inférieurs.
      Comme écrivait Pierre Nora :
      "Toujours cette manie d’aujourd’hui de ne juger l’histoire qu’en termes
      moraux et de plaquer sur le passé des grilles d’interprétation qui ne sont
      valables que pour le présent."

    • Je ne suis pas certaine de partager entièrement ce que vous dites. Certes, chaque époque est marquée par ses paradigmes. Néanmoins, l’éthique (et non la morale) qui affirme qu’autrui est mon alter-ego, mon autre-moi, ne connait ni temporalité ni frontière. Choisir son camp, de tout temps, est une affaire de conscience individuelle. Si nous ne croyions pas à ce postulat, nous n’aurions jamais condamné les nazis pour crime contre l’humanité...

    • à travers ce que vous dites , je vois très bien a quel camp vous appartenez.Et si vous etiez du mien , vous aurez souffert des paroles de vos dirigeants d’aujourd’hui qui parlent de" bienfaits de la colonisation"

    • Je ne sais pas à quel camp vous nous affiliez, mais j’ai l’impression que vous ne comprenez pas le sens de ces pages : si elles sont présentes sur ce site, c’est bien pour épingler les responsables politiques de la colonisation.

  • Bonsoir,

    je vous conseille également la lecture de cette page extraite d’un manuel scolaire de Géographie pour les Primaires, édité en 1940

    Voir en ligne : Les belles histoires de l’Oncle Paul

  • Je n’avais encore jamais donné mon avis sur cet article : on ne peut décemment pas juger sur pièce. Ce livre n’est pas un cas isolé, il reflète bien les préjugés de l’époque.
    FG a raison, on ne peut pas condamner ce livre mais la société française dans son ensemble, qui a l’époque partageait ces postulats racistes.
    Gaëlle, tu évoques la condamnation du nazisme. On parle de barbarie nazie parce que dès la libération le nazisme a été condamné par les gens de l’époque, Cela nous permet de savoir de juger les nazis avec des criètères énoncés dés l’époque (à Nuremberg). Sans ces condamnations, sans Nuremberg, nous serions bien en peine, nous dirions alors que le monde d’alors était un monde barbare.
    Pour revenir à cette Géographie vivante, je regrette vraiment qu’elle ait été publiée sans mise au point. A lire l’un de ces paragraphes, on a l’impression que la France coloniale a réellement glorifié les " Berbères " et brimé les " Arabes ". Pourquoi ne pas expliquer qu’en verité, tous les Nord africains sont berbères et qu’à l’époque la France a par exemple attribué des noms arabes à des familles berbères ? Des cadeaux idéologiques faits à une civilisation arabe fantasmée par la France.

  • Je vous invite à télécharger et à lire la piecette "35e leçon, Nègres et Bronzés en Afrique" justement basé sur ce texte !

    http://www.kava.fr/index.php?pg=2

    Voir en ligne : Piece de theatre

    • Bien. Je n’avais pas pris garde à votre post, mais je vous signale que cette fameuse leçon n°35 a toujours fait partie de cet article.
      Besoin de lunettes ou d’un coup de pub ? :-)
      Au plaisir de vous lire,

      GSD

    • Je ne pense pas que la france coloniale a une préférence pour le berbère en dénigrant "l’arabe".
      Le peuplement nord africain est foncièrement berbère à plus de 90% seulement les berbères des montagnes sont foncièrement berberophones et les berbères des plaines sont plus ou moins arabophones et quelque fois nomades dans le sud.
      Mais la france raciste a exploité cette particularité linguistique (ou même arabiser les populations bebères quelque fois) pour créer des divisions raciales entre soit disant berbères et "arabes".
      C’est en opposant berbères et "arabes" que la france a réussi à imposer sa domination en afrique du nord (pire encore certains berbères arabisés notamment ceux aux pouvoir, se croient encore aujourd’hui "arabes" et se comporter comme colons vis à vis de leur frères berberophones).

      Voir en ligne : france coloniale

  • Bonjour,
    Chez moi, aux Antilles (Martinique), la colonisation continue sous d’autres forme. On a récemment réhabilité, sous les lambris de la République, ceux qui n’ont pas décroché... Dès lors, on peut dire que la France - par les agissements de certains de ses hommes politiques - est un pays aux relents colonialistes et à la mentalité de plantation !

    Voir en ligne : http://www.yoyotte-armee.com/assass...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.